1954
armel guerne
La presse accueille La nuit veille

 

la_nuit_veille_1954

 

 

LE MONDE – Livre étrange, véritable « château de l’âme » comme l’entendaient sainte Thérèse et saint Jean de la Croix.

Émile Henriot (16 juin 1954).

 

next

 

LE FIGARO – Rares sont ceux qui nagent loin du bord, et seuls. Armel Guerne est de ceux-là.

Claude Mauriac (16 juin 1954).

armel guerne

next

armel guerne

CARREFOUR – Pas banal, ce solitaire !… Il est probable qu’on rapprochera cet ensemble de pensées et de cristallisations poétiques des œuvres de Blake, de Poe, de Lautréamont, et de celles des Allemands Novalis et Hölderlin. Cette sorte de révélation poétique sur les buts proposés à l’homme est de la plus haute spiritualité.

R.G. (28 juillet 1954).

armel guerne

next

armel guerne

LES NOUVELLES LITTÉRAIRES – Quand je lis ses inventions raffinées, d’un style étudié, crispé, si habile à organiser un beau désordre, leur métaphysique si obscure mais si amusante à déchiffrer, je suis bien content.

Robert Kemp (juillet 1954).

armel guerne

next

armel guerne

LE FIGARO LITTÉRAIRE – Dans ce très précieux petit livre, qui nous apporte le témoignage d’une longue, d’une lente « expérience de la nuit », les esprits attentifs et fervents puiseront des enseignements toujours riches, parfois nouveaux, sur la psychologie et la métaphysique d’un univers auquel, malgré qu’on en ait, nous appartenons tous pendant un tiers de notre existence. Le meilleur peut-être.

M.C. (26 juin 1954).

armel guerne

next

armel guerne

COMBAT – Ce livre magnifique et passionnant, La nuit veille…, ce livre unique, ce livre fascinant. Armel Guerne est un vrai et grand poète ; une des natures poétiques les plus authentiques d’aujourd’hui. Un homme, aussi, auquel tous les domaines de la spiritualité sont ouverts... Avant d’avoir lu La nuit veille, je n’avais jamais vu aucun livre donner aux rêves leurs véritables valeurs, leur densité, leur éclairage, leurs perspectives. — La nuit veille n’est pas seulement une joie pour les poètes ; les autres se réjouiront d’y trouver un « document » […] Le livre d’Armel Guerne nous montre à quel point le langage poétique, avec ses somptuosi¬tés, ses horreurs, ses obscurités, capte seul la véritable essence du rêve.

Marcel Brion (5 août 1954).

armel guerne

next

armel guerne

LE SOIR de BRUXELLES – Il n’y a rien là d’arbitraire, de littéraire. Les grandes friches du revers des choses où l’âme retourne de nuit, appartiennent en com¬mun à tous les hommes. Et l’affirmation courageuse d’Armel Guerne prend un appui singulièrement solide dans ses textes.

Jean Mogin (21 août 1954).

armel guerne

next

armel guerne

TÉMOIGNAGES – Le titre, à lui seul, est déjà révélateur ; mais l’on n’a pas plutôt lu les premières phrases de la préface que l’impression se confirme : nous sommes en présence d’un vrai poète... Et parce que le verbe, ici proféré dans sa plénitude, peut déployer tous ses pouvoirs, nous sommes pris dans un rythme heureux qui nous tient enchaînés à sa suite et nous plonge dans un état de paix, de gravité et de recueillement, où l’on découvre sans peine que la vie est intérieure, selon l’admi¬rable aphorisme reproduit sur la bande. — Mais de quoi s’agit-il ? Il s’agit du rêve, de ce monde ou plutôt de cette vie méprisée qui est pourtant la nôtre... Le mérite d’Armel Guerne est d’avoir affronté plus explicitement la difficulté en prenant le rêve non seulement comme effet à produire, mais comme la matière même de son art. Il en résulte un livre unique (bien que le Nerval des meilleurs jours, après tout, n’en soit pas si loin) étrange et attirant comme le royaume de notre liberté perdue.

Dom C. J. Nesmy (novembre 1954).

 

 

 

> Connaître les conditions de vente
(libraires – bibliothécaires)

> Armel Guerne sur le site D'Orient et d'Occident
de Jean Moncelon

> Retour à la page d'accueil Aurora
Collection « D'Orient et d'Occident »

> Retour à la page d'accueil du site InTexte

 

Permalien

INTEXTE
INTEXTE

L'Orient désigne le monde spirituel
qui est l'Orient majeur auquel se lève
le pur soleil intelligible,
et les « Orientaux » sont ceux dont la demeure intérieure reçoit
les feux de cette éternelle aurore.
INTEXTE
Henry Corbin

INTEXTE
derviches_logo

JEAN MONCELON
COLLECTION
La collection
« D'Orient et d'Occident »
est dirigée par
Jean Moncelon
aux éditions InTexte

JEAN MONCELON
logo_site_menu

INTEXTE
INTEXTE
Jean Moncelon
a fondé et anime le site

D'Orient et d'Occident
www.moncelon.com

D'ORIENT ET D'OCCIDENT
D'ORIENT ET D'OCCIDENT

 

NOUVEAU
Achat en ligne
sur le site

Cliquez ici.

 

 

 

 

bouton_anthologie
Découvrir le sommaire raisonné
de la Petite anthologie
occidentale/orientale
.
Cliquez ici.

Rechercher