……simorg_vignettesoufisme orientalisme ésotérisme mystique pères du désert
spiritualité orientale philosophie arabe mystique musulmane
Perse Iran Arabie Pakistan Inde Maghreb Égypte

Petite anthologie
soufisme orientalisme ésotérisme mystique
occidentale/orientale

 

Sommaire raisonné

 

 

 

Cliquer sur le nom de l'auteur pour accéder à sa page dans la petite Anthologie.

Farîd-ud-dîn ‘Attar (Nichapour, Perse, ca. 1140 – ca. 1220) – L'un des grands poètes mystiques du soufisme : son Livre des Secrets (Asrâr-Nameh) serait le seul ouvrage dont Shams-od-Din de Tabriz, le maître aimé de Rumî, ne se serait pas séparé quand il se dépouilla de tous ses biens. Je ne suis que son serviteur, aurait dit Rûmî de l'auteur du Langage des oiseaux. Et Louis Massignon, dans sa préface au Livre divin (Elahi-Nameh), le situe ainsi : Attar n'est pas seulement un pharmacien savant en pharmaques, il a connu et dépassé la philosophie sceptique où Khayyâm, son voisin de cimetière à Nishapour, s'est égaré ; Attar a fait des découvertes sur l'efficacité ennoblissante, sacralisante, de la Douleur, et c'est ce qui donne à toute son œuvre sa saisissante originalité. (Lire le commentaire d'un épisode du Mémorial des Saints de Farîd-ud-dîn ‘Attar.)

next

Henry Corbin (Paris, 1903 – 1978) – Philosophe, spécialiste de l'Islam iranien et de la gnose chiite. Attaché à l'Institut français d'Istanbul de 1939 à 1945, il est chargé de fonder le département d'iranologie à l'Institut français de Téhéran. Il y fonde la « Bibliothèque iranienne » où seront publiés les classiques de cette tradition oubliée. En 1954, il est nommé directeur d'études « Islamisme et religions de l'Arabie » à l'École des hautes études, où il succède à son ami Louis Massignon, dont il fut l'élève. En 1974, il fonde à Paris un centre international de recherche spirituelle, l'Université Saint-Jean de Jérusalem : s'y rencontrent des spécialistes des trois religions abrahamiques, comme ce fut également le cas chaque année aux sessions d'Eranos, à Ascona, auxquelles il participa de 1954 jusqu'à sa mort (source : article Wikipedia). On se reportera à l'important dossier Henry Corbin que propose le site « D'Orient et d'Occident » et au site de l'Association des Amis de Henry et Stella Corbin..

next

Alain Daniélou [Shiva Sharan, protégé de Shiva] (Neuilly-sur-Seine, 1907 – Lausanne, 1994) – Indianiste, musicologue, peintre, Alain Daniélou laisse une œuvre complexe et majeure au regard de la compréhension de l'Inde, tant traditionnelle que contemporaine. L'un des rares Occidentaux initié au rite des Deux-fois nés, il signa sous son nom hindou, aux côtés de son compagnon le photographe Raymond Burnier, le premier ouvrage consacré aux sculptures des temples de Khajuraho, Bhuvaneshvar, Konarak, ainsi que d'autres sites moins connus de l'Inde centrale et du Rajputana  Visages de l'Inde médiévale, superbement édité en 1950 par Pierre Berès. Son autobiographie, Le Chemin du Labyrinthe – Souvenirs d'Orient et d'Occident (collection « Vécu », Robert Laffont, 1981), offre une approche sensible du cheminement hors normes qui fut le sien. (Découvrir le site consacré à l'œuvre et à la vie d'Alain Daniélou.)

next

René Guénon (Blois, 1886 – Le Caire, 1951) – Après des études de mathématiques à Blois, puis à Paris, René Guénon découvre les cercles occultistes, spirites et autres pseudo-écoles d'initiation, dont il dénoncera les impostures avant de se tourner vers les maîtres des grandes traditions orientales : hindouisme, taoïsme et islam. En 1930, il s'installe au Caire où il mène une existence musulmane et poursuit son oeuvre sur la Tradition primordiale et la voie métaphysique. Il meurt en 1951. (Découvrir l'œuvre et des textes de René Guénon sur le site René Guénon, un intuition de la Vérité.)

next

Armel Guerne (Morges, Suisse, 1911 – Tourtrès, Lot-et-Garonne, 1980) – L'œuvre personnelle, intime, d'Armel Guerne porte le fer des années de Résistance : foi en l'Homme et colère contre l'homme dans sa petitesse confèrent à la langue des rougeoiements de forge : Mythologie de l'Homme, Danse des morts… de brèves et denses livraisons qui jalonnent l'impressionnante production du traducteur : dès 1957, toute découverte des Romantiques allemands était redevable au superbe travail de littérature humaniste d'Armel Guerne, tel que le qualifia un critique de l'époque ; la réédition de son anthologie par les éditions Phébus en 2004 a, de nouveau, suscité l'enthousiasme et l'admiration. Nombre de pages françaises de Kawabata, de Klee et de Kandinski, de Lao Tseu ou de Stevenson portent la trace invisible de ses nuits de labeur. On lui doit les œuvres complètes de Novalis (Gallimard) et la plus belle traduction de Moby Dick (réed. Phébus). Une longue amitié le lia à Mounir Hafez. (Découvrir le dossier Armel Guerne sur le site de l'Association des Amis d'Armel Guerne, asbl. L'un de ses plus beaux texte, La nuit veille, a été réédité en 2006 aux éditions InTexte.)

next

Hâfez Shirâzi [Khwajeh Shams al-Din Muhammad Hafez-e Shirazi, dit] (né en Perse vers 1310 – mort en 1337 à Shiraz) – Il serait le fils d'un certain Baha-ud-Din.Hafez est un mot arabe, signifiant littéralement 'gardien' qui sert à désigner les personnes ayant mémorisé par coeur l'intégralité du Coran. Il est surtout connu pour ses poèmes lyriques, les ghazals, qui évoquent des thèmes mystiques du soufisme en mettant en scène les plaisirs de la vie. Son mausolée est au milieu d'un jardin persan à Shiraz et attire encore aujourd'hui de nombreuses personnes, pèlerins ou simples amoureux de poésie, venus lui rendre hommage. (Lire la suite de cette présentation de Hâfez et de son œuvre sur le site Wikipedia.)

next

Mounir Hâfez (Alexandrie, 1911 – Paris, 1998) – Issu d'une famille musulmane traditionnelle, apparentée à la cour royale d'Égypte par sa mère. Il suit ses études en France (licence en philosophie à la Sorbonne, mais aussi études scientifiques : physique, chimie, sciences naturelles). Il suit les cours de Louis Massignon au Collège de France et devient dans les années 1950 l'élève d'Henry Corbin. Il enseigne à l'École pratique des Hautes Études ainsi qu'à la Sorbonne (1959-1960) sur le thème de l'Islam face aux acquisitions nouvelles de la pensée. Une longue et forte amitié le lia à Armel Guerne. (Découvrir le dossier Mounir Hafez sur le site de Jean Moncelon, D'Orient et d'Occident.) Les éditions InTexte ont publié en 2006 Ce Moi sur lequel ma vie ne peut rien, d'où est tiré le présent extrait.

next

Hallâj, Hoceïn Mansûr (Tûr, près d'al-Bayda, dans le Sud de l'Iran, vers 858 — Bagdad, 922) – Hallâj est connu comme un grand mystique, sans doute le plus grand des mystiques musulmans et un des grands mystiques de tous les temps. Il fut aussi un poète. Louis Massignon, qui l'a fait connaître en Occident et qui lui a consacré les quatre volumes de son oeuvre maîtresse, La Passion d’al-Hallâj, admirait et a fait connaître aussi l'originalité de son oeuvre littéraire… [Pierre Rocalve]. (Lire la suite de cet article sur le site de Jean Moncelon, D'Orient et d'Occident.)

next

Mohammad Iqbal (Siatkol, dans le Pendjab, 1873 – Lahore, 1938) – De son séjour en Europe, au début du vingtième siècle, de son dialogue avec la pensée occidentale (Nietzsche et Goethe), Mohammad Iqbal a retenu pour lui-même et ses contemporains musulmans que "l'originalité est le fondement de la création" et que "la vie ne se réforme pas au moyen de l'imitation." Tel est le message qu'il n'a cessé de développer dans une oeuvre qui intéresse cependant aussi bien l'Orient que l'Occident… (Lire la suite de cette présentation de Mohammad Iqbal et de son œuvre sur le site de Jean Moncelon, D'Orient et d'Occident.)

next

André Malraux (Paris, 1901 – Créteil, 1976) – Sur le séjour d'André Malraux en Indochine, consulter l'ouvrage de référence : Walter G. Langlois, André Malraux, l'aventure indochinoise, Mercure de France, 1966. À notre connaissance, le compte rendu du livre d'Henri Massis qu'André Malraux a rédigé en 1927 pour La nouvelle revue française – d'où nous tirons ce bref extrait – n'a jamais été reproduit par la suite.

next

Louis Massignon (Nogent-sur-Marne, 1883 – Paris, 1962) – Auteur d'une thèse monumentale sur la vie du saint soufi Mansûr Al-Hallaj, crucifié à Bagdad en 922, Louis Massignon fut une figure centrale de l'islamologie. Sa connaissance du monde mulsulman lui valut de régulières missions de la part du gouvernement français. Son cheminement et son œuvre personnelle (l'essentiel en fut rassemblé l'année même de sa mort : Parole donnée, Julliard, 1962 – réed. Le Seuil, 1983) dessine, sous l'universitaire et l'érudit, la figure singulière d'un mystique. On se reportera au dossier Louis Massignon, très riche, que propose le site « D'Orient et d'Occident » et à la biographie que Jean Moncelon lui a consacrée.

next

Nezâmî de Gandjeh (Gandjeh, Azerbaïdjan, 1141 – ca. 1204) – Nezâmî connut une très grande renommée de son vivant, lu par les rois, enluminé par miniaturistes des cours. Son Pavillon des sept princesses (magistralement traduit du persan et commenté par Michael Barry, Gallimard, 2000), souvent rapproché des Mille et une nuits, transcrit le songe d’un prince initié à la sagesse par le sept récit de chacune de ses sept épouses. Exposé des idées mystiques et soufies, morales et sociales, illustré d'anecdotes, Le Trésor des Secrets était considéré par Henri Massé, qui compta parmi les meilleurs spécialistes de la Perse au vingtième siècle, comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature iranienne.

next

 

 

Retour à la page d'accueil du site
de la collection « D'Orient et d'Occident »

 

 

Permalien

INTEXTE
INTEXTE

L'Orient désigne le monde spirituel
qui est l'Orient majeur auquel se lève
le pur soleil intelligible,
et les « Orientaux » sont ceux dont la demeure intérieure reçoit
les feux de cette éternelle aurore.
INTEXTE
Henry Corbin

INTEXTE
derviches_logo

JEAN MONCELON
COLLECTION
La collection
« D'Orient et d'Occident »
est dirigée par
Jean Moncelon
aux éditions InTexte

JEAN MONCELON
logo_site_menu

INTEXTE
INTEXTE
Jean Moncelon
a fondé et anime le site

D'Orient et d'Occident
www.moncelon.com

D'ORIENT ET D'OCCIDENT
D'ORIENT ET D'OCCIDENT

 

NOUVEAU
Achat en ligne
sur le site

Cliquez ici.

 

 

 

 

bouton_anthologie
Découvrir le sommaire raisonné
de la Petite anthologie
occidentale/orientale
.
Cliquez ici.

Rechercher